LE KIG HA FARZ , repas préféré de nos ancêtres

Publié le par Pierre LEAUSTIC

Le kig ha farz  fait partie du patrimoine gastronomique breton.
Cette spécialité culinaire trouve son origine dans le Bas léon et plus particulièrement dans les pays d'Iroise et des Abers qui comme vous le savez abritent le berceau des "Léaustic-Léostic-lestig".
 Littéralement kig se traduit par viande et fars (prononcer farss) est la traduction de farce et  non pas de farine comme on l'écrit trop souvent. Fars est le nom générique des recettes ayant comme ingrédient principal la farine.
Au début du 20ème siècle nos ancêtres mangeaient pratiquement  tous les jours  de la soupe au pain accompagnée de far et de  gros lard. Le dimanche on y rajoutait des légumes et de la viande.

Dans les siècles précédents les conditions de restauration semblaient rudes....

Voici ce qu'écrivait un certain Eugène Manuel dans "La France, livre de lecture pour toutes les écoles" en 1859 :

"Le sarrasin ou blé noir y forme la nourriture ordinaire; et il est encore heureux qu'on ait, il y a trois cents ans, apporté ce grain d'Afrique,car il pousse où le froment ne saurait venir. Les bretons en font un pain noir, humide, indigeste; ils en font aussi des crêpes, des bouillies, des galettes;ils y joignent du lait, du beurre, des pommes de terre, parfois un peu de porc salé, bien rarement du boeuf.Voilà toute leur nourriture; le cidre est leur boisson! Il y a dans la Basse Bretagne, des populations misérables, à peine vêtues et à peine logées qui n'ont d'autre vaisselle que le trou creusé dans une table grossière"

 Dans "Fils de ploucs" Jean Rohou cite Cambry qui décrivait en 1794 la nourriture (boued) des laboureurs aisés du canton de Ploudalméeau en Pays d'iroise :"ils mangent de la bouillie deux fois le jour, excepté le dimanche, le mardi et le jeudi: dans ces jours privilégiés ils servent de la vache salée, du lard et de la soupe de graisse".


Cette habitude alimentaire a perduré jusqu'aux années 1950 pour connaître quelques années de relative désuétude à l'image de la culture bretonne en général et de la langue en particulier. Tout ce qui était spécifiquement breton était considéré comme "plouc" et  il n'était pas convenable de s'y référer.
Les temps ont heureusement changé et la culture bretonne depuis une trentaine d'années est à nouveau en haut de l'affiche. Elle rencontre à l'image de la musique  bretonne, beaucoup de succès  tant sur le plan national qu'international .

C'est dans ce contexte de renouveau de la culture bretonne que le kig ha farz a retrouvé ses lettres de noblesse. Ce plat festif  figure à la carte de nombreux restaurants et le touriste ne saurait connaître la Bretagne et les Bretons sans avoir goûté au sacro-saint Kig ha farz.
La diaspora bretonne n'est pas en reste...le kig ha farz est désormais connu dans le monde entier et quand les bretons de l'extérieur reviennnent sur la terre de leurs ancêtres le kig ha farz est réclamé avec force aux "cousins" restés au pays!

Cette renaissance du kig ha farz est telle qu'une association "Kig ha farz de bretagne" vient récemment de se constituer  avec l'appui de la chambre d'agriculture du Finistère et de la chambre régionale, du comité départemental du tourisme, des restaurateurs, des traiteurs, des fermiers bio, des fournisseurs de farine, de viande, de légumes etc;  Soutiennent également cette association les labels "Prince de bretagne", "Cochon de bretagne"...
Car vous l'avez compris un bon kig ha farz digne de ce nom ne peut se concevoir qu'avec des produits "bien de chez nous" !
Mais vous connaissez la richesse de la diversité bretonne....il fallait se mettre d'accord sur la recette de base car il y autant de recettes qu'il y a de grands-mères bretonnes et  de clochers réunis! 
Consultez Google et cous constaterez qu'il y au moins 30 pages consacrées au kig ha farz ! Il y a de la passion...comme dans tout ce qu'entreprend un breton !
L'histoire dit qu'il a fallu un an et de multiples réunions pour se mettre d'accord  sur la recette de base et établir un cahier des charges qui sera imposé à ceux qui voudraient se référer au "futur label  "kig ha farz  de Bretagne"!  

C'est devenu une affaire très sérieuse  car on aborde là un aspect emblématique du pays ! Ne touche pas à mon kig  ha fars !
. Nul doute que dans un proche avenir vous aurez un site internet consacré exclusivement consacré au kig ha farz et à son inséparable accompagnateur le lipig, un logo, des sets de table, des autocollants, des cartes postales etc.

A bientôt pour la recette KIG HA FARZ AN EOSTIG.. Ce sera aussi une appellation contrôlée...mais par la diaspora !

Commenter cet article