ROBERT LEAUSTIC : L'HUMANITAIRE COMME CREDO (2ème partie)

Publié le par Pierre LEAUSTIC

undefined
Vous assurez aujourd’hui des missions humanitaires….
 
Le terme mission est inexact en ce qui concerne le travail que l’association que je préside effectue pour le Togo. C’est plutôt la participation à une œuvre de développement rural. De fait, c’est en 1996 que cette association dénommée « Ergué-Togo Les Sables Rouges » a été créée suite au départ d’un de mes confrères dans un centre de formation rurale au Nord Togo qui se nomme Le CARTO. Des amis sont allés le voir et à leur retour, bouleversés par le dénuement du milieu, ils ont demandé que l’on fasse quelque chose pour leur venir en aide. De là est née l’association « Ergué-Togo les sables rouges ».
 
Maintenant que je suis à la retraite, je compte me rendre sur place au mois d’octobre prochain à l’occasion des 25 ans du CARTO.
 
Quelles sont les particularités du CARTO
 
Le Carto signifie Centre d’Animation Rurale de Tambinong Ogaro. Il est situé dans la région d’Ogaro au nord-est du Togo à 45 km de la ville de DAPAONG dans une région appelée « le pays des savanes ». C’est une région toute proche du Burkina Faso.
 
Extrait du site internet www.ergue-togo.fr :
Depuis sa création en 1982, le Carto formait sur deux années, des jeunes couples à la vulgarisation agricole, et leur allouait, à la sortie de leur formation, une paire de bœufs et une charrue. Il s'est avéré au fil des années, que la motivation des stagiaires s'atténuait, laissant apparaître, dans certains cas, le seul intérêt de bénéficier de l'aide accordée en fin stage. Pour contrer cette démotivation, les permanents du Carto prennent la décision de reconsidérer le contenu du programme de formation et de limiter sa durée à une seule année, au lieu de deux. De même, ils font souscrire une participation onéreuse aux stagiaires dans l'acquisition de leur premier équipement. C'est cette formule qui a toujours cours aujourd'hui.
 La poursuite de l'instruction scolaire
La question est maintenant posée : quelle formation après l'enseignement primaire des écoles d'Ogaro ? Les enfants qui ont suivi régulièrement leur scolarité arrivent en fin de cycle primaire. Que peut-on leur proposer  dans la perspective d'un avenir mieux préparé ? Ainsi l'idée d'un collège d'enseignement est évoquée. Aujourd'hui, en 2008 cette suggestion demeure en suspens. Il n'existe localement, en dehors de la formation rurale dispensée par le Carto, aucune structure susceptible de répondre aux besoins d'une formation générale d'un autre niveau. De même qu'il n'existe aucun centre destiné à la formation professionnelle.
L'aide que nous apportons à Ogaro est devenue une nécessité tant les besoins sont importants. Bien des choses évoluent avec le temps : 20 ans de présence des frères de Ploërmel et les aides d'associations comme la nôtre contribuent à aider au quotidien la population locale.
Cette population ne recherche d'ailleurs pas spécialement à gagner son autonomie; on  lui a apporté quelque chose, en contrepartie, nous avons la satisfaction de la soutenir. Elle vit dans un système d'économie rudimentaire: il n'est pas question de développement industriel ni commercial, tout au plus peut-on apercevoir l'amorce d'un artisanat précaire. L'animal demeure la seule source d'énergie de production, passage obligé pour tenter d'évoluer.
L'œuvre que nous avons entamée, il faut la continuer; notre aide est aujourd'hui indispensable pour permettre à ces enfants d'Ogaro, à toutes ces familles bénéficiaires de nos actions, de progresser dans leur quotidien, en leur permettant d'acquérir les techniques nécessaires à leurs conditions vitales.
 
Comment peut-on avoir des informations plus précises sur les objectifs et les réalisations de votre association ?
 
L’action de notre association qui dure depuis maintenant 12 ans est exclusivement tournée vers l’aide au CARTO.
Le site http://www.ergue-togo.fr permet de suivre l’évolution de nos actions.
Parmi les actions les plus caractéristiques on peut citer l’achat de groupes électrogènes, de véhicules, tracteurs et accessoires, pompes immergées etc.
Tout ce matériel est acheté par le CARTO à l’aide des dons de l’association.
 
Comment aider votre association ?
 
En adhérant pour 15 euros à l’association (bulletin d’adhésion à télécharger sur le site) ou en adressant des dons à l’adresse suivante : 
Association «  Ergué-Togo les sables rouges » Rue de la Papeterie
29500 Ergué-Gabéric
En retour l’association vous adressera un reçu fiscal.
L’association n’est pas malheureusement en mesure de recevoir des dons en matériels, en équipements ou en produits alimentaires en raison du coût financier du transport logistique.
 
 
Merci à Robert (BOB) Léaustic de s’être prêté à cette interview.
 

Publié dans SOCIAL ET HUMANITAIRE

Commenter cet article