CHRISTOPHE LEAUSTIC NE VERS 1624....

Publié le par Pierre LEAUSTIC

 
 
 
Les recherches généalogiques consacrées à nos ancêtres LÉAUSTIC ou LÉOSTIC, sur les cantons de Ploudalmézeau ou Saint-Renan, convergent, pour nombre d’entre elles, vers Christophe LÉAUSTIC, né au début du XVIIème siècle, sur les paroisses de Plourin ou Brélès.
 
Ce premier ancêtre attesté possède une signature bien lisible et reconnaissable « Xtôffe LÉAUSTIC », qui figure notamment sur l’acte de naissance d’une de ses petites-filles, née le 21 septembre 1675, au Cran, à Ploumoguer.
 undefined
Sa descendance, fort nombreuse, s’implante durablement sur les paroisses de Plouarzel, Ploumoguer, Brélès, Plourin, Lanildut, Plouguin ou Lampaul-Ploudalmézeau. Il compte parmi ses descendants plusieurs léonards célèbres dont le docteur Augustin MORVAN (1819-1897), l’abbé Jean-Marie PERROT (1877-1943) ou le ministre André COLIN (1910-1978).
 
La présence de ce patronyme sur les cantons de Saint-Renan et Ploudalmézeau est cependant connue bien antérieurement ; pour preuve, une procédure en justice, datée de novembre 1434, opposant les paroissiens de Plourin, contributeurs aux fouages à Marie du Kermeur, nous apprend que cette Dame possédait le lieu noble du Roudouz et qu’elle désirait affranchir Jehan L’ÉOSTIC, son métayer, de toute imposition propre aux lieux roturiers.
La Dame du Kermeur et son métayer durent se plier aux exigences de la majorité des paroissiens, qui revendiquaient une répartition équitable de la charge contributive dans la paroisse.
 
 
Né vers 1624, Christophe LÉAUSTIC se marie aux alentours de 1644 avec Marie LE GÉLÉBART (1620-1683), dont la famille, relativement aisée, réside sur Plourin.
 
Le jeune couple prend en location, en qualité de fermiers, le Manoir de Brescanvel, vers 1651. Ils y sont encore attestés en août 1665, époque à laquelle Jean du POULPRY, seigneur de Kerillas, leur vend, pour 18 livres tournois, plusieurs terres au village de Brétiez (alias Bertiez) en Lanrivoaré.
Dans l’inventaire des titres originaux de l’abbaye de Saint-Mathieu est mentionné, en date du 12/03/1668, le bail consenti par la dame de Briantays à Christophe LÉOSTIC de la dîme du village de Brescanvel et de la paroisse de Plourin, à la réserve des villages de Kerbaul, Kervizinic, Keraulieren, Kerandraon, Kernéach et Kerabettor pour la somme de 105 livres.
Ils possèdent par ailleurs de nombreuses terres sur Milizac (Kernoble notamment) et Plourin, acquis par donations et héritages du côté des parents de Marie LE GÉLÉBART (Yvon LE GÉLÉBART et Jeanne FLOCH).
  Au moins six enfants naissent de leur union, fort probablement au Manoir de Brescanvel, sur la trève de Brélès (dépendant de la paroisse de Plourin), entre 1645 et 1660, dont sont issus :
 
Bazile, prêtre à Plouarzel, (°1645 - +10/05/1687 à Plouarzel),
 
Yves (°1649 - +08/08/1703 à Kervorès Plouarzel), marié en 1668 à Marie PÉTON, puis vers 1682 à Barbe JÉGOU ; ils résident à Kermados au début des années 1670. (postérité avérée)
 
Jeanne °1650, épouse à Plouarzel Renan Riou le 01/10/1675, originaire de Ploumoguer, où le couple s’installera, au Cran. (postérité avérée)
 
Jacques, qui est plus jeune, est installé au Manoir de Keringar à Brélès, où il décèdera le 25/02/1714, ainsi que ses deux épouses successives (Jeanne STEPHAN puis Françoise CORRE). Marie LE GÉLÉBART, la mère de Jacques, finira ses jours également à Keringar en 1683. (postérité avérée)
 
Gilette °1653 - +13/02/1717, installée à Keriligou à Brélès après son mariage avec Yvon KERÉBEL, le 01/02/1677 (Plourin), puis au Manoir de Kerbrozel à Plouarzel à la fin des années 1690 (on lui connaît au moins douze enfants).
Cette dernière finira ses jours à Keramponçon en Plouarzel, dont elle était propriétaire et où résidaient deux de ses fils, Jean et Hamon KERÉBEL. (postérité avérée)
 
Hamon °1670 - +17/12/1730, installé à Kergador en Plouarzel, après son mariage avec Marie Floch. (postérité avérée)
 
 
Christophe LÉAUSTIC est décédé le 3 mars 1699 à Trébabu à un âge avancé.


GWENN LEAUSTIC

Le Manoir de Breiscanvel au début du 20ème siècle....

undefined

Publié dans HISTOIRE ET MEMOIRE

Commenter cet article