GABRIEL LEOSTIC, EXPATRIE AU JAPON AU 19ème siècle

Publié le par Pierre LEAUSTIC


GABRIEL LEOSTIC a participé de 1866 à 1873 à la construction du premier arsenal moderne du Japon dans la ville de YOKOSUKA à 50 km environ au sud-ouest de Tokyo.
A ce titre il est un des pionniers de la modernisation industrielle au JAPON.
Ce site militaro-industriel reste aujourd'hui le plus puissant du Japon et l'un des plus importants de l'Extrême-Orient.

La construction de ce site fut confiée à la France et c'est à François-Léonce VERNY, polytechnicien, ingénieur du génie maritime en service au port de Brest, que revint la charge de diriger les travaux de cet immense chantier.
En 10 ans, VERNY et son équipe dont Gabriel Léostic, contremaître charpentier, construisirent le premier arsenal moderne du Japon en s'inspirant largement de celui de Brest.
En étroite collaboration avec le ministre japonais Oguri Tadamasa, François Léonce Verny fonda non seulement les chantiers navals et la première usine métallurgiste du pays mais aussi une Ecole d'ingénieurs. Gabriel Léostic y dispensa-t-il des cours ? Peut-être car il percevait outre son salaire une indemnité mensuelle de professeur de mathématiques
.

 

 

 Yokosuka à proximité de Tokyo et de Yokohama

 

Gabriel Léostic ...  

 est né à Lambézellec (quartier de Brest aujoud'hui mais commune autonome à l'époque) le 23 novembre 1833..
Fils de Joseph Léostic et de Perrine Jestin, il avait épousé Marie-Françoise Téoden née en 1837. De cette union naquirent deux filles en 1859 et en 1862.
La famille habitait rue de la Vierge où la jeune femme exerçait la profession
de tailleuse. Elle décéda à l'âge de 27 ans et demi.

 

Charpentier de marine  

Gabriel Léostic avait été recruté par l'arsenal de Brest le 13 avril 1863 en qualité d'aide contremaître charpentier.

Dans les chantiers navals et les arsenaux maritimes le charpentier de marine exécute le façonnage des pièces de bois et procède à leur assemblage.

Les charpentiers fabriquent les différents tronçons des couples de levée dont l'ensemble monté constitue l'ossature du navire.

La Valeureuse, frégate cuirassée, en cours de construction (1861) - Photo (1)

 

 

Tout l'art du charpentier consiste à découper dans le bois des pièces aux dimensions adéquates. 

Ce métier possède sa propre hiérarchie  dont le maître charpentier de marine  est manifestement  la figure de proue (2) :

 

 "Les maîtres charpentiers réalisent à partir de données numériques établies par les ingénieurs, le tracé en  grandeur réelle de toutes les pièces de charpente dans une vaste salle prévue à cet effet : la salle des gabarits. Ils dessinent le profil du maître-couple, puis des autres couples et déduisent en prenant des équerrages, le contour des arêtes extérieures des différents éléments. Ils en tirent des patrons en planches minces les gabarits que les ouvriers charpentiers vont utiliser pour façonner le bois" sous la  surveillance des contremaîtres et des aide-contremaîtres comme Gabriel Léostic. 

 

Selon un rapport du 19ème siècle "l'intelligence des ouvriers est développée par les maîtres et contremaîtres qui, sortis de la même classe, veillent plus particulièrement à leur instruction et s'attachent à former des hommes qu'ils considèrent toujours sous le rapport social et souvent celui de la parenté" .

   

 

 

 

Le logo du charpentier de marine au 19ème siècle !....(2)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(1) Les ouvriers des arsenaux sous Napoléon- Christian Epin - Editions L'herminette-

(2) Les arsenaux de la marine de 1630 à nos jours - Paul Coat  - Editions de la cité  Brest 

 

A suivre dans un prochain article :


- le départ et le voyage de Gabriel Léostic vers le Japon en 1866

  

 

 

 

 

 

 

 

 

. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans SCIENCES ET TECHNIQUES

Commenter cet article