BERNARD SEGALEN, ambassadeur de la diaspora des Léaustic/Léostic en Bourgogne

Publié le par Pierre LEAUSTIC

Fils d’Auguste-Pierre Ségalen (1909 –1991) et de Anne-Marie Bouguen (1909 –1993), Bernard Ségalen est né à Quimper (annexe de Penhars) le 1er mars 1944.

 

Bernard Ségalen.photo

 

Son enfance

 

Ses parents originaires de la commune de Brest (Recouvrance pour son père, Saint-Martin pour sa mère (voir les 5 articles consacrés à l’expatriation de Gabriel Léostic sur le présent blog) étaient alors professeurs de lettres au lycée de Brest replié à Quimper. Son père fut ensuite proviseur de lycée, puis professeur à la Faculté des Lettres, sa mère continua sa carrière de professeur de Lettres Classiques (ancienne élève de l’ENS de Sèvres).

 

Avec ses parents, son frère (Paul, 1946) et ses sœurs (Anne-Marie, 1936, Marguerite (1939-2006), Françoise, 1942, Anne-Yvonne 1949), il a habité successivement à Quimper (29), Saint-Quentin (02), Montluçon (03), Perpignan (66), Caen (14) et Paris jusqu’à son mariage.

  

Les vacances dans la maison de sa grand-mère maternelle à Porspoder (29), Ker Avel, ont été le point fixe de toute cette existence nomade et font qu’il se sent fondamentalement léonard.

.

Il fréquente les écoles de ses résidences successives, puis le lycée Henri IV à Paris où il prépare, sans succès, l’Ecole des Chartes. Etudiant à la Sorbonne puis à l’université de Tours, il devient professeur-stagiaire de Lettres Classiques dans cette ville.

 

 

Sa vie professionnelle

 

Puis il entre dans la vie active, comme professeur titulaire à Vierzon (18) pendant trois ans.

En 1972, il est détaché auprès des Affaires Etrangères et part comme lecteur à l’université de Mannheim (RFA) pendant trois ans, puis comme attaché de coopération linguistique à l’université de Sarrebrück (RFA) jusqu’en 1981.

 

Rentré en France, il est principal de collège, à Roisel (80), deux ans, puis à Mâcon (71) jusqu’en 1991.

 

Il est alors nommé proviseur de lycée à Digoin (71) où il reste quatre ans.

 

Repris par le démon de l’étranger (Ah ! l’Ar Mor !), il est à nouveau détaché à l’AEFE (Agence pour l’enseignement français à l’étranger) et part comme proviseur du lycée franco-hellénique à Athènes (Grèce) où il reste trois ans, puis au lycée Chateaubriand à Rome (Italie) jusqu’en 2002. Vous avez pu le voir déambuler dans le parc du lycée avec sa canne dans l’émission

« Des Racines et des Ailes » consacrée aux français à Rome et diffusée à l’automne 2002 et une fois depuis.

 

Après deux postes à l’étranger, il faut rentrer en France et c’est à Chambéry, proviseur d’un gros lycée, qu’il prend sa retraite le 2 septembre 2005, après 40 ans et un jour de bons et loyaux services récompensés par la rosette des Palmes académiques…

 

 

Sa vie familiale

 

De son union le 30 juillet 1966 à Rennes avec Roselyne Chancenotte, mère au foyer et maîtresse de maison bien occupée, naquirent 4 enfants (Anne-Philippe (1967), Delphine (1968), Guillaume (1970) et Sophie (1975)). 

 

   Beranrd Ségalen .P6190042

 

Après de nombreux déménagements, Roselyne et Bernard se sont retirés dans un vieux presbytère du XVIIème siècle, aux confins du Jura, de la Côte d’Or et de la Saône-et-Loire, leur département.

 

 Bernard Ségalen.Village bourguignon

 

 

Voici la lignée des Léaustic/Léostic dans laquelle Bernard Segalen se situe …..

 

 

Ascendance

 

Père : Auguste-Pierre Segalen, fils d’Auguste Marie Segalen, officier principal d’administration de la Marine (1865 -1949) et de Berthe Désirée Boulard, (1868 -1954).

 

Mère : Anne-Marie Barbe Bouguen, fille de Paul Léonard Bouguen, capitaine d’infanterie coloniale, né en 1881, mort pour la France le 5 avril 1915 à Etain (Meuse), et de Marie Langlois, employée aux PTT à Brest après la guerre de 14 -18, (1888 -1973).

 

Parents de Marie Langlois :

Père : Désiré Langlois, officier principal d’administration de la Marine, (1860-1927).

Mère : Perrine LEOSTIC, (1862 Brest -1925 Brest)

 

Parents de Perrine LEOSTIC :

Père : Gabriel LEOSTIC (1833 Lambézellec – 1891 Brest Saint-Martin !), maître entretenu de la Marine puis entrepreneur du bâtiment. C’est lui qui partit au Japon avec F.L. Verny, comme le narre l’auteur de ce blog dans une série de 5 articles.

Mère: Marie-Françoise Théoden (1837-1865), tailleuse.

 

Parents de Gabriel LEOSTIC :

Père : Joseph LEOSTIC

Mère : Perrine Jestin

 

Parents de Joseph LEOSTIC :

Père : Tanguy LEOSTIC

Mère : Marie-Catherine Pérec

 

Descendance

 

Anne-Philippe Segalen : conseillère principale d’éducation au lycée de Bellegarde-sur-Valserine (01). Mère de 5 enfants : Grégoire Demougeot (1989), Marie Demougeot (1991), Anne-Louise Huot (2002), Gabriel Huot ( 2005), Baptiste Huot (2006).

 

Delphine Segalen : infirmière dans une clinique de dialyse à Clermont-Ferrand (63). Mère de 3 enfants : Charlotte Rozier (1991), Antoine Rozier (1994), Arthur Rozier (1999).

 

Guillaume Segalen : Compagnon du Devoir couvreur, chef de chantier à Paris. Père de 3 enfants : Emilie (1996), Camille (f) (1998), Hugo (2002).

 

Sophie Segalen : célibataire, animatrice en recherche d’emploi.

 

Divers

Son père Auguste-Pierre Ségalen, érudit, condisciple et ami de Queffelec entre autres, a publié de nombreux articles dans la revue des « Cahiers de l’Iroise » N°s des années 60-80. Il a publié aussi un « Atlas littéraire de la Bretagne » et participé à l’élaboration de l’ »Histoire Littéraire de la Bretagne » parue en trois tomes.

 

Son frère et ses sœurs ont gardé les maisons familiales à Ker Avel et Kermerrien à Porspoder. Bernard et sa famille se rendent tous les ans en septembre faire une cure de Finistère entre Lanildut et Portsall…

  coucher de soleil à porspoder de Paul

 

Coucher de soleil à Porspoder en Pays d'Iroise au bout du monde (Pen ar Bed).....

 

 

Son épouse a, entre autres, un ancêtre, Charles François Le Gros, qui fut maire de Brest de 1808 à 1816. Son arrière-grand-père, Delph Levot-Bécot, commerçant et armateur à Brest, fit partie du petit groupe de bourgeois brestois qui « lancèrent » la station du Trez-Hir en Plougonvelin dans les années qui suivirent la guerre de 1870. La propriété qui se trouve dans un parc au dessus de la plage a été construite en 1874 et est toujours dans la famille.

 

Recherche généalogique

Passionné de généalogie depuis sa retraite, Bernard Ségalen a établi un arbre très riche, allant largement jusqu’aux cousins à la mode de…Bretagne, sur un logiciel Heredis. Il a aussi sur Geneanet un arbre ascendant : bsegalen.

 

Toute information ou demande d’information sera la bienvenue.

 



Publié dans BIOGRAPHIES

Commenter cet article

Anne-Marie MONIER 22/11/2013 16:05

Bonjour,
Mon Grand-père maternel, Yves Corentin LEOSTIC a quitté sa Bretagne natale pour l'Eure-et-Loir. J'ai des LEOSTIC sur huit générations (1713-1912) sur La Martyre, Porspoden et Ploudalmézeau. Si mes
recherches vous intéressent, je peux vous les communiquer.
Cordialement
Anne-Marie MONIER